mardi 28 janvier 2014


On avait initialement annoncé la venue de Marine Le Pen pour le 31 janvier. Des contraintes de salles, avec une fin de meeting impérativement imposée pour 14h par le gestionnaire du lieu au regard de la réservation qui avait été antérieurement faite par un autre client, ont fait décaler sa venue dans le temps.
Les salles de plus 300 places pour ce type de prestation se comptent à Reims sur les doigts d'une seule main, et il est difficile de  les réserver avec un préavis assez court.

Roger Paris a le plaisir de faire savoir que la venue de Marine Le Pen à Reims a pu finalement être montée pour le 17 février. L'information a été donnée à la presse hier.

La présidente du Front National viendra soutenir Roger Paris, tête de la liste Reims Bleu Marine pour les municipales 2014  au Palais des congrès, 12 boulevard Général Leclerc (Reims).
- 18h15: accueil public;

- 18h30:  meeting.



samedi 25 janvier 2014

             Roger Paris à la salle Armonville le 23 janvier 2014




C'est une quarantaine de personnes qui se sont déplacées le jeudi 23 pour écouter Roger Paris, tête de liste Reims Bleu Marine (RBM), pour sa première réunion publique salle Armonville annoncée avec des moyens volontairement minima par souci de la dépense publique ( c'est in fine les citoyens qui vont payer la campagne des candidats dans la limite d'un peu plus de 47% du plafond autorisé).

Roger Paris n'appartient pas à cette caste qui fait carrière en politique pour laquelle la politique est devenue une profession. Militant initialement dans les jeunesses giscardiennes, Il a rapidement rejoint le CNI. A l'époque, celui-ci défendait les valeurs de patriotisme et de souverainisme qui sont celles du Front National. C'est avoir été déçu par une droite qui n'appliquait pas le programme qu'elle défendait qu'il a rejoint le Front National.

Homme habité par l'esprit d'initiative, le courage et la passion du défit entrepreneurial, passé d'éducateur de quartier à cadre de chambre consulaire puis à chef d'entreprise, il a géré jusqu'à 5 entités différentes ( conseil d'entreprises, 2 écoles de vente, commerçant en produit diététique, complexe touristique et évènementiel). Homme naturellement généreux et désintéressé , il a fait tourner bénévolement une colonie de vacances pour les fils de commerçants regroupant près de 1000 enfants par an.

Pour Roger Paris, REIMS se décline en « Rassembler-respecter-réunir », « Ecouter-encourager- éliminer gaspillages et injustices », « Innover-informer-insérer », « Mobiliser-maîtriser les dépenses publiques- moraliser » et enfin « Sécuriser- servir ».

Ces objectifs se traduisent dans un programme qui sera bientôt dévoilé au fur-et-à-mesure de la campagne. 
 Point n'est besoin de l'annoncer trop tôt. La promesse dite à la presse depuis le mois de juin de réduire les indemnités des adjoints de 30 % a d'ailleurs été reprise par l'UMP. 
Le slogan « Libérons Reims », qui ne vise pas les personnes, mais les choix de la gauche, l'a été également. Celle de faire un effort de reformatage très important de la police municipale également, mais cette fois par le PS qui promet deux mois avant la fin de la mandature ce qu'il n'a pas fait pendant près de 6 ans à la tête de Reims.
Sécurité, maîtrise des dépenses publique, politique des déplacements et donc du stationnement aux implications structurantes pour la cité, transparence plus grande dans l'attribution des logements, mais aussi approches métapolitiques ciblées visant à raviver le patriotisme, l'expression artistique qui reste quand le vent de la mode versatile est retombé, politique de facilitation de la vie familiale et développement économique autour de quelques niches sur lesquelles Reims doit s'appuyer seront dans le programme. 

Si la politique est l'art de conjuguer le souhaitable et le possible, le développement, qui dépend directement et essentiellement des grands choix nationaux et communautaires en matière de politique des échanges et de moyens de paiement, relève à l'échelon local de la stratégie de positionnement sur les lignes de force du territoire. A Reims et à Reims Métropole de se positionner sur celles-ci.

Jean-Claude Philipot
Directeur de campagne de la liste Reims Bleu Marine


jeudi 16 janvier 2014

MARINE LE PEN PREVUE A REIMS POUR SOUTENIR ROGER PARIS, 
tête de liste REIMS BLEU MARINE

Sa venue, initialement programmée, le 31 janvier a dû être différée. La date effective devrait être connue d'ici quelques jours.







En attendant, Roger Paris, dans le cadre d'une présentation qu'il veut au plus près des Rémois, vous invite à sa prochaine réunion publique qui aura lieu le 23 janvier  à la salle municipale Armonville 7 bis rue Armonville de 19h00 à 21h00.







jeudi 9 janvier 2014

"Trois questions à Pascal ERRE"

title« La préférence nationale commence à l’échelon communal »

Les militants et sympathisants du FN de Saône-et-Loire étaient hier invités à Montceau pour un banquet festif et politique de fin d’année. Tous les caciques locaux du mouvement étaient là, ainsi que Pascal Erre (Secrétaire départemental du FN51 et candidat à ma mairie de Châlons en Champagne), venu parler des municipales et soutenir les candidats frontistes.
Que représentent les municipales pour le FN ?
Saint-Just disait : « La commune, c’est le peuple réuni qui gère ses affaires en famille. » Pour nous, le maire, c’est d’abord la fidélité à un projet et une personne qui fait corps avec sa commune. À l’échelon municipal éclate l’échec UMPS : fiscalisme, échec social, échec économique.
Quelle est la stratégie du FN pour ces municipales ?
Il faut s’enraciner, développer un réseau d’élus locaux. Le PCF a pensé à quadriller le pays d’élus locaux et de bastions, et c’est ce qui fait qu’il existe encore, même s’il n’est qu’à 1 ou 2 %. Nous misons sur la constitution d’un réseau d’envergure d’élus pour s’enraciner pour des années. Marine Le Pen accorde d’énormes moyens financiers pour ces élections. Des moyens humains, aussi : une cellule d’appui technique des nouveaux maires FN est prête pour les épauler. Par ailleurs, nous voulons des élus identifiables de tous. À Châlons-en-Champagne, par exemple, les élus FN au conseil municipal ont réussi à débloquer les dossiers de citoyens venant les voir, en menaçant simplement le maire de tracts et de conférence de presse.
À quoi ressemblera la gestion municipale FN ?
La préférence nationale commence à l’échelon communal. Les élus appliquent le copinage et bien nous, nos copains, ce sont nos concitoyens d’abord. La doctrine FN marche : la preuve par la ville d’Orange. Il faut assurer les dépenses obligatoires que sont la sécurité publique, l’éducation et la voirie en économisant sur le superflu que sont les dépenses facultatives.
Membre du bureau politique du Front National"
Article déjà mis en ligne par le site FN51 le 6 janvier 2014 et repris par le blog Reims Bleu Marine   

mercredi 1 janvier 2014


GESTION HAZAN: UNE DETTE PUBLIQUE DIMINUÉE DE 4,18% en 8 ans !!!

  - 2008: 332 553 000 € de dettes pour 191 325 h, soit 1738 € /h ( moyenne de la strate, donc des villes de même importance: 1091 €);
 - 2009: 346 248 000 € de dettes pour 188 078 h, soit 1841 €/h (moyenne de la strate: 1085 €/h)
- 2010:336 317 000 € de dettes pour 187 650 h, soit 1792 €/h (moyenne de la strate: 1090 €/h);
 - 2011:321 836 000 € de dettes pour 185 541 h, soit 1735 €/h (moyenne de la strate: 1080 €/h )
- 2012: 318 605 000 € de dettes pour 184 984 h, soit 1722 €/h (moyenne de la strate: 1084 € / h).
PS: la population indiquée est celle au premier janvier de l'exercice ( chiffres du ministère des Finances sur le site alize2.

A ce rythme, et pour supprimer tout endettement, on en aurait pour 191 ans...
Pas d'étonnement. Chez les socialistes la réduction de la dette, la diminution de la pression fiscale, les économies, ce n'est pas dans leur culture.
Mais attention, la dette actuelle est de la responsabilité de l'ancienne majorité UMP-RPR, et comme l'a parfaitement démontré lors du dernier conseil municipal Serge Pugeault, deuxième adjoint de Madame Hazan, la droite ( lire l'UMP...) n'a pas de leçon a donner à la gauche au regard de l'endettement de Marseille ou de Nice.
C'est très vrai, mais on pourrait aussi citer, selon les informations mises en ligne par le Figaro le 26/9/2013:
 - Levallois-Perret ( UMP) avec 11 447 €;
 - Cannes (UMP) avec 3733 € /h; 
- St Ouen (Front de Gauche/PC) avec 3390 € / h;
Bagnolet- PC- avec  3281 €/h;
Fréjus ( UMP) avec 2986 € /h.

Notons que dans ces villes, contrairement à Reims la stabilité du parti en charge des villes précitées rend pleinement responsables de l'actuelle situation la majorité actuellement en place (les équipes actuelles ne peuvent accuser leur opposition).
Alors les leçons de la droite UMP/ RPR en matière de gestion, on s'en tape...
DEMAIN RÉMOIS, POUR UN VRAI CHANGEMENT, VOUS CHOISIREZ LA LISTE REIMS BLEU MARINE CONDUITE PAR ROGER PARIS.
Rien ne sera facile, notamment avec l'annonce d'une réduction probable aux communes d'une dotation globale de fonctionnement qui pourrait atteindre 40 % ( coupe sombre de plus de 22 000 000 d'€ !), mais notre objectif est de réduire la dette comme on l'expliquera dans notre programme.

Jean-Claude Philipot
Directeur de programme de la liste Reims Bleu Marine